Notre assistance est disponible 24h/24 7j/7 en cliquant ici 

TÉMOIGNAGE : PÔLE SAINT HELIER

Nous avons recueilli le témoignage de plusieurs membres du Pôle Saint-Hélier : Madame Jacqueline BOUGEARD, le Docteur Benoît NICOLAS ainsi qu’Edith de SAINT VICTOR.

Spécialisé en Médecine Physique et de Réadaptation, le Pôle Saint-Hélier compte 120 lits et 114 places. En 2004, cet ESPIC a fait le choix de retenir un système d’information urbanisé et évolutif, avec pour socle le DPI. La solution de Softway Medical, Hopital Manager, a alors été retenue. Au printemps dernier, l’établissement a ajouté une nouvelle pierre à l’édifice de son SIH : se doter de l’outil de business intelligence d’Hopital Manager. Retours croisés sur les bénéfices de cette démarche avec Madame Jacqueline BOUGEARD – Directrice Générale -, le Docteur Benoît NICOLAS – Président de la CME – et Edith de SAINT VICTOR – Responsable stratégie et développement.

 

L’informatisation complète des processus administratifs et médicaux étant aujourd’hui entièrement terminée, la suite logique était de se doter d’un outil de pilotage, en l’occurrence pour la partie médico-économique. Quels objectifs cherchiez-vous alors à atteindre ?

 

Edith de Saint Victor : Le pilotage s’intègre dans notre projet global d’établissement, à savoir une plus forte responsabilisation des chefs de services et de départements. L’atteinte de cet objectif passe par une plus grande délégation et donc plus d’autonomie des responsables. Pour ce faire, nous voulions que l’analyse des données de notre SIH parvienne directement et instantanément aux responsables. En cela, il y a une convergence forte entre notre projet et l’outil développé par Softway Medical.
Dr Benoît NICOLAS : L’objectif était également d’avoir une idée précise de la qualité de soins produite et de disposer de données fiables sur notre efficience pour pouvoir ajuster notre activité si
besoin et trouver des pistes d’amélioration. Bien sûr, nous le faisions déjà avant l’arrivée de cette application, mais le temps de production pour récolter, compiler et synthétiser était long. Aujourd’hui, grâce aux indicateurs que nous avons définis, l’obtention des indicateurs est automatisée et en temps réel.

<br/ >

Justement, comment avez-vous construit ces indicateurs ?

<br/ >

Dr BN : Nous voulions une application structurée comme le Pôle Saint Hélier, par service et par département. Nous avons retenu 4 types d’indicateurs : activité, finances, qualité, ressources humaines. Ces indicateurs sont produits à partir des données saisies dans nos différents logiciels métiers. Nous avons donc travaillé sur deux volets : les statistiques issues des logiciels métiers et un tableau de bord qui consolide ces données pour chaque service et chaque département. Cette cohérence était nécessaire pour le pilotage opérationnel : chaque responsable dispose ainsi des indicateurs qui lui sont propres.

<br/ >

Comment vous êtes-vous organisés pour le déploiement ?

<br/ >

ESV : Nos cadres et médecins étaient impatients de disposer d’outils de pilotage de leur activité. L’attente était donc forte et l’adhésion a été totale. Le tableau de bord « pilotage médico-économique » est utilisé par tous les responsables d’une entité du FICOM (Fichier commun de structure), c’est-à-dire la Directrice Générale, le médecin coordonnateur, la Directrice des Soins, tous les responsables de départements (médecins), tous les responsables de services (binôme cadre de santé – médecin). L’application est aujourd’hui déployée sur toute l’activité médicale de
l’établissement : 4 services de soins et l’hôpital de jour.

<br/ >

Diriez-vous que cet outil de pilotage est une aide à la construction de votre stratégie de développement ?

<br/ >

Jacqueline BOUGEARD : Oui, il permet aux responsables de « savoir, vouloir, pouvoir » en temps réel. En effet, les objectifs annuels sont connus de tous. Disposer « en direct » des données stratégiques facilite la réflexion et l’analyse sur les choix à opérer : amélioration de la qualité, mise en place d’actions, suivi des coûts, etc. Cela dans le respect de nos missions de rééducation et de réadaptation et de nos valeurs. De fait, la visibilité en temps réel des indicateurs et des projections permet un pilotage plus efficace, à tous les niveaux de notre établissement. Chaque responsable de service voit ses indicateurs, il communique avec ses équipes, ses homologues, le responsable de son département…
Cette analyse collective me semblait indispensable. En responsabilisant chacun, la réalisation des objectifs stratégiques est devenue l’affaire de tous.

<br/ >

Quelles sont les prochaines étapes ?

<br/ >

ESV : Nous recueillons actuellement le feedback des utilisateurs pour apporter des évolutions à l’outil si nécessaire. Puis les tableaux de bord seront déployés dans les prochaines semaines sur les autres départements et également au niveau de notre EPHAD.

<br/ >