Le taux global de chirurgie ambulatoire est passé de 32.3 % en 2007 à 44.6 %1 en 2014, soit quasiment une opération sur deux. Priorité nationale en matière d’évolution de l’offre de soins, ce taux devrait encore augmenter car d’ici 2020, deux tiers des interventions chirurgicales devront se faire en ambulatoire. Les établissements de santé doivent donc s’adapter à cette nouvelle pratique qui bouleverse les organisations.